Centre de ressources — Niger

Rapports, documentation, recherches, vidéos et autres ressources sur la crise sécuritaire au Sahel.
Recherche

Thématiques

Thématiques
  • Violences communautaires (1)

Type de document

Type de document
  • Recherche/Etude (1)

Auteurs

Auteurs

Editeurs

Editeurs

Date

Date

Langues

Langues
  • Français (1)
1 ressource trouvée

Bilan de la mesure d’interdiction de l’usage des motos dans les zones d’insécurité dans la région de Tillabéri (Niger)

« Bilan de la mesure d’interdiction de l’usage des motos dans les zones d’insécurité dans la région de Tillabéri (Niger) » est une étude réalisée à travers des recherches documentaires et des enquêtes de terrain dans les départements d’Abala, Torodi et Téra (région de Tillabéri) où la mesure est e application. Elle a été menée par Farouck Adamou Gaoh (SOS Civisme), Abas Mallam (REGENOVICO) et Abdourahamani Mahamadou (ASSN) dans la phase 1 du projet Avenir Juste (Projet d’une durée de 5 ans, mis en œuvre dans 6 pays, et financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas). Dans le...

Réflexions sur l’examen par le parlement Nigérien de la question du redéploiement des forces étrangères sur le sol Nigérien

« Bilan de la mesure d’interdiction de l’usage des motos dans les zones d’insécurité dans la région de Tillabéri (Niger) » est une étude réalisée à travers des recherches documentaires et des enquêtes de terrain dans les départements d’Abala, Torodi et Téra (région de Tillabéri) où la mesure est e application. Elle a été menée par Farouck Adamou Gaoh (SOS Civisme), Abas Mallam (REGENOVICO) et Abdourahamani Mahamadou (ASSN) dans la phase 1 du projet Avenir Juste (Projet d’une durée de 5 ans, mis en œuvre dans 6 pays, et financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas). Dans le...

“Sahel : Ce qui a changé”, Rapport de suivi de la Coalition citoyenne pour le Sahel

La Coalition citoyenne pour le Sahel s’est formée en juillet 2020 en réaction à la dramatique aggravation de l’insécurité au Mali et au Burkina Faso, pour appeler à la transformation radicale de la réponse à la crise dans la région ouest-africaine, où une stratégie du tout-militaire a longtemps été privilégiée par les gouvernements. Les dizaines d’organisations de la société civile sahélienne et ouest-africaine qui composent la Coalition citoyenne pour le Sahel ont présenté, en avril 2021, dans le rapport « Sahel : ce qui doit changer », une feuille de route claire pour une nouvelle approche axée autour de quatre...

Cartographie des acteurs de la sécurité dans les régions de Maradi, Tahoua et Tillaberi

La « cartographie des acteurs de la sécurité dans les régions de Maradi, Tahoua et Tillaberi » a été réalisée dans la phase 1 du projet Avenir Juste (Projet d’une durée de 5 ans, mis en œuvre dans 6 pays, et financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas). Cette recherche, a été menée par Adamou Dandi et Salou Djeka de l’ONG Centre Afrika Obota -Niger. L’objectif de cette cartographie est d’identifier les acteurs étatiques (différentes Forces de Défense et de Sécurité; autorités déconcentrées; autorités décentralisées; autorités coutumières; groupes d’autodéfense éventuels et autres acteurs) qui participent à la gestion...

Analyse des causes profondes des violences et conflits communautaires dans l’espace du G5/Sahel

Faisant suite aux instructions des Chefs d’Etat, le Secrétariat exécutif du G5 Sahel (SE-G5S) avait confié en 2020 à l’African Security Sector Network (ASSN), après une procédure d’appel d’offres, la mission de réaliser une étude rigoureuse sur les « causes profondes des violences et conflits communautaires ». En effet, dans un contexte de multiplication des attaques revendiquées par des groupes djihadistes, nombre d’explications voient dans l’extrémisme violent l’origine première des tensions, violences ou conflits à caractère communautaire qui se produisent dans l’espace G5 Sahel. S’il est indéniable que ce facteur sécuritaire joue un rôle d’importance, son évocation comme unique variable...

Le puzzle formé par le JNIM et les groupes islamistes militants au Sahel

Composée d’une mosaïque d’entités opérationnelles, la coalition de groupes islamistes militants Jama’at Nusrat al Islam wal Muslimeen cherche à dissimuler derrière un front apparemment uni les opérations de ses différents constituants au Sahel, de manière à empêcher toute réponse plus robuste aux actions qu’elle mène.

Comprendre la guerre au Sahel avec des cartes

Retour en vidéo sur huit années de violences qui ont fait au moins 6 700 morts et des centaines de milliers de déplacés au Mali, au Niger et au Burkina Faso. En 2012, une rébellion touareg indépendantiste éclate au Mali, sur laquelle se greffent des groupes djihadistes qui prennent le contrôle de la moitié du pays. C’est le début d’une guerre qui ne dira pas son nom jusqu’à ce que la France lance l’opération « Serval », en 2013, pour stopper la menace qui avance vers Bamako. En 2014, l’opération devient « Barkhane » et change de dimension. Son objectif : appuyer les pays de la région dans la lutte...

Déposer les fichiers ici ou
Taille max. des fichiers : 512 MB.
    Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.